Les futilités font place à la simplicité

Les cuisines extérieures, les plaques d’immatriculation pour voitures d’enfant, les colliers pour chats sertis de diamants. La liste des produits qui ont vu le jour durant cette période d’insouciance, est longue. Les consommateurs se sont réveillés et ont décidé de réagir; ils sont aujourd’hui beaucoup plus sensés dans leurs choix. 

Nous observons les mêmes tendances dans le secteur agroalimentaire. La cuisine de base est celle qui triomphera. Les produits exotiques et chers ont désormais fait place aux produits simples. Les soirées au restaurant sont remplacées par des plats à emporter et le confort de la maison. Les repas quotidiens, quant à eux, sont maintenant composés d’un plat préparé diététique et pauvre en sel. 

Un retour aux sources 
L’emballage reflète l’époque dans laquelle nous vivons. Sur le plan visuel, nous retournons aux vraies racines, au sens littéral du terme. On trouve déjà des exemples visuels sur certains emballages où le produit fini laisse place aux matières premières – la pomme de terre a détrôné la chips croustillante sur les emballages de chips. Tout comme la sauce aux épinards est maintenant représentée par un fier agriculteur exhibant ses épinards frais sur l’emballage. Au cours des prochaines années, nous allons voir les emballages changer radicalement d’apparence. La transparence sera primordiale. Le contenu devra être visible – rien ne devra être caché. Cela renforcera la crédibilité de la marque et créera un sentiment de confiance chez les consommateurs. 

Responsabilité 
Le consommateur, de plus en plus impliqué dans l’écologie, préférera un produit qui respecte l’environnement. Cependant, il n’est pas certain que ce dernier soit disposé à payer plus cher pour ce produit produit. C’est pourquoi Faerch´s ’engage à devenir encore plus « écolo », notamment en introduisant davantage de plastique recyclé et en poursuivant sa stratégie dans le domaine des mono-matériaux qui garantit une utilisation ou une réutilisation de plus de 99% des matières premières dans le processus de production. 

A emporter s’il vous plaît ! 
Nous observons également un changement dans les goûts des gens. Si l’exotisme et la découverte étaient d’usage, il y a encore peu de temps, on constate aujourd’hui que la tendance est goût naturel, sans marinades, condiments ni même épices. Les restaurants ont été remplacés par le confort de la maison et les plats à emporter. Qui sait, peut-être va-t-on en revenir à des repas au goût salé, sucré, acide et amer. Et après tout, c’est peut-être une bonne idée !​